Dans le New York populaire des années 70, l'histoire d'amour contrariée entre une jeune portoricaine (Irène Cara) et un teenager afro-américain (Kevin Hooks)...

De cette longue série de films afro-américains seventies complètement passés à la trappe, ce Aaron Loves Angela à l'ambiance très chicanos, tourné en 1975 par Gordon Parks Jr (qui réalisa Superfly), mérite amplement sa petite chronique ici, pour son intrigue 100% Soul Cinéma, que l'on situera à mi-chemin entre Honky et Cooley High.

Dans la famille Hooks, on retrouve ici aussi le père, Robert (héros de Trouble man) pour le rôle du Pimp de service.

Avec la participation de Moses Gunn (vu dans Shaft), de Charles Mc Gregor (Freddie dans Superfly), sans oublier une apparition musicale de José Féliciano (un étonnant sosie de notre Gilbert Montagné national), qui signe également le soundtrack du film.

 

 

 

 

 

 

INDEX