Une hotesse de l'air (Ursula Andress) se retrouve mêlée contre son gré à une guerre des mafias...

Avec ce Loaded Guns (1974), Fernando Di Leo sème très vite son auditoire. Tour à tour sérieux dans son propos, puis potache, l'intrigue ne cesse ici de tergiverser, de se raviser, de valser, de virevolter, bref de jouer au yo-yo et d'alterner entre les ficelles de la grosse comédie à l'italienne et celle du polar classique, avant de sombrer définitivement dans la boufonnerie. Le réalisateur semble ainsi avoir voulu changer radicalement de cap pendant le tournage de son film, ce qui achève de laisser ici n'importe quel auditoire sain de corps et d'esprit bien perplexe... Quand à la belle Ursula, malgré toute sa bonne volonté, l'atout charme et séduction ne fait ici pas longtemps illusion, face à une telle déconfiture scénaristique...

Avec Woody Stroode et Marc Porel...

 







 

INDEX